C’est la fin des vacances pour beaucoup d’entre nous. Pour tous ceux qui retournent au travail et qui vont se glisser derrière leur bureau voici quelques conseils d’ergonomie pour garder les bienfaits de ces vacances.
Vous n’êtes pas sans savoir qu’une mauvaise posture derrière un bureau entraîne gênes et fatigues. Les origines de ces maux sont multiples : mauvais aménagement du poste de travail, fauteuils mal réglés, positions mal adaptées, etc…
Il est important de noter qu’il n’y a pas LA bonne position. En fonction de son âge, de sa morphologie, des tâches de travail à effectuer, les données diffèrent. Il faut savoir identifier les gênes ressenties et améliorer son confort en conséquences. Voici quelques bases :

 

L’environnement de son espace de travail est gage de confort.

Luminosité, confort thermique et acoustique, ventilation, communication avec les autres bureaux ou services, coloris et matériaux etc. Ces différents points peuvent être travailler avec des entreprises spécialisées dans l’agencement (comme la nôtre 😉 !)

 

L’aménagement de son propre espace de travail est également gage de confort.

Dans un premier temps se créer un espace où le matin vous avez plaisir à vous installer : un espace ordonné ou pas (des études montrent qu’un bureau en désordre pouvait favoriser la créativité – avis aux personnes un peu désordonnées 🙂 !), quelques effets personnels (dessins, photos, etc), et pourquoi quelques plantes vertes (qui pour certaines assainiront l’air ambiant : ficus, lierre, cactus, areca, phoenix, orchidée …)
Ensuite on passe aux réglages de son poste de travail. Le must du must est d’avoir un bureau qui se règle en hauteur,  permettant de varier les positions de travail : assis ou debout. Mais ce n’est pas le cas de tous.

  • Le fauteuil : il doit permettre de vous maintenir et d’accompagner les mouvements de votre corps en fonction de vos tâches.

Commencez par vous installer dans le fond de votre fauteuil et réglez sa hauteur de sorte que vos pieds reposent bien à plat sur le sol et que vos cuisses et vos mollets forment un angle de 90°. Vos coudes doivent être à hauteur du plan de travail afin que vos bras et avant-bras forment un angle à 90°. Réglez également, si vous le pouvez, la profondeur de votre assise, afin de pouvoir passer deux doigts entre l’arrière de vos genoux et le bord du fauteuil.
Réglez également la tension de basculement de votre dossier. Le dossier de votre fauteuil suivra les mouvements de votre corps. N’hésitez pas à glisser un petit coussin, une serviette dans le creux de votre dos pour le soutenir.
L’utilisation d’un repose-pieds permet de lever les genoux et soulager le bassin.
La hauteur des accoudoirs ne doit pas causer un haussement des épaules ou déporter vos bras sur le côté.

  • L’espace de travail : la configuration de votre espace de travail doit permettre le confort de vos épaules, vos bras et vos mains et de réaliser facilement vos différentes tâches.

Placer votre clavier face à vous pour éviter toute torsion. Lorsque vous taper sur votre clavier vos poignets ne doivent pas se courber, ni s’incurver vers l’intérieur. Vous pouvez incliner votre clavier pour remédier à cela. Vos épaules doivent être relâchées et non se hausser.
Placer la souris tout de suite à proximité de votre clavier. Utilisez l’ensemble de votre bras pour diriger le pointeur de la souris et pas uniquement le poignet. N’hésitez pas à changer de main pour utiliser la souris. Le configurateur de votre souris vous permet d’inverser l’affectation des touches.
Disposer les objets souvent utilisés à portée de main (suivant un arc de cercle autour de vous) et les objets moins utilisés un peu plus loin.

  • Le réglage de l’écran : le réglage de l’écran que ce soit sa hauteur, son inclinaison, sa luminosité, sa résolution, etc. sont des facteurs importants de confort.

Théoriquement votre écran doit se situer entre 50 et 70 cm de vos yeux, en position de travail droit. Lorsque vous tendez le bras vous devez à peine toucher votre écran. La ligne de vos yeux doit se situer juste au-dessus de celui-ci.
En pratique il faut adapter chacun de ces paramètres en fonction de son bien-être. Eviter tout reflet dans votre écran, toute source lumineuse vive dans votre champ de vision. Nettoyer régulièrement votre écran pour enlever toute poussière. Si vous avez du mal à lire sur votre écran, ne tendez, ni ne tordez votre cou pour voir correctement, paramétrez le zoom de votre écran (Ctrl+molette de la souris). Votre cou, ni trop en avant, ni trop en arrière. Les yeux doivent être orientés légèrement vers le bas lorsque vous regardez le milieu de l’écran. Mais si vous ressentez des douleurs dans le cou n’hésitez pas à relever votre écran. Si vous avez des sécheresses oculaires descendez-le (en baissant le moniteur les paupières recouvrent une plus grande partie de l’œil). Pour ceux qui portent des verres progressifs essayez de placer votre écran très bas pour visualiser le contenu de celui-ci avec la partie inférieure de vos verres.

 

La posture au bureau

Un autre élément important du confort au travail est bien sûr la posture. Il est important de régler et d’adapter l’ensemble de son environnement, mais il est également important d’avoir une bonne posture. On oublie la posture de la tortue (épaules avachies, cou et tête en avant) facilement prise et signe de fatigue. A la place on essaye de changer de position toutes les 20/30 minutes. Dès que possible on essaye de marcher lors d’un appel téléphonique, pour aller chercher une feuille à l’imprimante, etc… A chacun de déterminer une tâche effectuée occasionnellement et qui permet de se déplacer.
Soyez attentif aux signes de fatigues et de douleurs dans les yeux, le cou, les épaules, le dos, les bras, mais également à une bonne respiration qui est bénéfique pour les poumons, la circulation sanguine, la colonne vertébrale, les épaules et le cou (et oui tout ça ! On n’imagine pas … 🙂 !).
Pour vous détendre faites quelques exercices d’étirements. Quelques minutes de détente avant de se replonger dans son travail pour être plus concentré et efficace.